Recherche

Nous suivre

Pin It

DSCN5916 bisLe Conseil d’Administration (CA) du Fonds d’Intervention pour l’Environnement (FIE) était en session le mercredi 03 juin 2020.

A l’ordre de cette première session ordinaire de l’année 2020, l’examen et l’adoption de plusieurs documents portant sur le fonctionnement du FIE courant 2019.

Ainsi, les administrateurs du FIE ont passé successivement à la loupe avant de les adopter, les états financiers et le rapport du commissaire aux comptes, le rapport d’activités, les rapports d’exécution du budget et du plan de passation des marchés et aussi le rapport de gestion du CA à soumettre à la prochaine Assemblée Générale des Etablissements Publics de l’Etat.

A l’issue de cette session, on apprend que les états financiers 2019 du FIE ne présentent pas d’anomalie de nature à empêcher leur certification. Les ratios sur l’exécution du Budget laissent constater un taux de recouvrement des recettes de fonctionnement de 79,93% pour un taux d’exécution dans la même rubrique de 78,36%. Le recouvrement des ressources destinées au financement est estimé à 79,26% contre 41,00% de taux d’exécution. Les recettes d’investissement ont été mobilisées à hauteur de 92,25% pour une exécution des dépenses de 86,79%. S’agissant du plan de passation des marchés, il présente un taux d’exécution financière courant 2019 de 94,88%, un taux en nette progression par rapport à 2018.DSCN5937 bis

Dans l’ensemble, le rapport d’activités 2019 du FIE donne un taux d’exécution physique de 69,52% pour un taux d’exécution financière de 51,59%. Plusieurs difficultés ont marqué l’exécution du programme d’activités du FIE pendant l’année 2019. Parmi celles-là, il y a la disponibilité tardive des ressources de fonctionnement, l’absence de ressources conséquentes pour mener des suivis et contrôles ponctuels en plus de ceux périodiques, la non maitrise des canevas de rapportage par les promoteurs, le non-respect des procédures du FIE par certains acteurs de terrain, le déblocage tardif des fonds destinés à la mise en œuvre du Projet d’appui au développement de la filière de l’anacarde dans le bassin de la Comoé (PADA).

A l'examen de ces difficultés, les administrateurs ont formulé des recommandations dans le but d'améliorer les performances du FIE en 2020.

 

Amadou Oury SANOU

Pin It