×

Erreur

Strange, but missing GJFields library for /htdocs/plugins/content/autoreadmore/autoreadmore.php
The library should be installed together with the extension... Anyway, reinstall it: GJFields

Recherche

Nous suivre

Pin It

VOICI CE QUE LE MINISTRE BATIO BASSIERE A DIT A LISSUE DE SA VISITE AU FIE 1Présent dans les locaux du Fonds d’Intervention pour l’Environnement (FIE) ce mardi 24 octobre 2018 à l’occasion d’une visite inopinée, le Ministre de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique a donné son appréciation du fonctionnement de cet établissement financier. Les propos d’après visite de Batio Bassière ont été recueillis par la Direction de la Communication et de Relations Publiques (DCRP) du FIE.

 

DCRP : Monsieur le Ministre, avec quels sentiments repartez-vous du FIE après cette visite?

Ministre Batio Bassière (MBB) : Je suis arrivée ce matin au FIE en visite et je n’ai pas informé le Directeur Général de ma venue. L’objectif visé est de me rendre compte de l’effectivité du fonctionnement du service. J’ai pu constater que le Directeur Général est en place, j’ai pu avoir des échanges avec lui sur sa vision d’organisation du fonctionnement. J’ai visité également un certain nombre de bureaux et parlé avec les agents. Ils sont en place et ils travaillent. Cela voudrait dire que le service fonctionne. Je crois que c’est des visites qu’il va falloir pérenniser pour que les gens se rendent compte que le Ministre, c’est celui qui coordonne l’ensemble des activités du Département mais de temps en temps, il doit se rendre compte de l’effectivité du fonctionnement des services. Je sors d’ici satisfait dans la mesure où chacun est à son poste de travail et œuvre pour l’atteinte des objectifs du Fonds. Cet instrument est pour moi comme pour le Gouvernement, un outil de financement des questions liées à l’environnement. Aujourd’hui notre objectif, c’est de pouvoir l’accréditer au Fonds Vert pour le Climat afin qu’il puisse mobiliser directement des ressources pour le pays. C’est donc un outil important dans la politique du Gouvernement, raison pour laquelle, nous sommes venus ce matin pour voir comment les choses avancent.

VOICI CE QUE LE MINISTRE BATIO BASSIERE A DIT A LISSUE DE SA VISITE AU FIE 2

DCRP : Il y a beaucoup de projets en cours au niveau du FIE. Quels sont aujourd’hui les motifs de satisfaction sur ce sujet pour le Chef de Département que vous êtes ?

MBB : D’abord mon souhait est que le Fonds fonctionne bien. Pour cela, il faut que l’ensemble des structures soient en place, ce qui n’était pas facile lors de ma prise de fonction avec les acteurs. Aujourd’hui, nous constatons une avancée. Un certain nombre de préoccupations avaient été soulevées par les partenaires, un audit a été réalisé et des recommandations ont été soumises au DG et partant de lui, bien sûr au ministère. Je suis content qu’à la restitution tout dernièrement, la plupart de ces préoccupations ont trouvé solutions et d’autres en voies de les trouver. Donc pour moi, nous avons franchi un pas important. L’autre pas, c’est de consolider les acquis et voir comment donner vraiment à ce Fonds, les moyens d’atteindre les objectifs souhaités par le Gouvernement. En passant, je voudrais dire qu’au niveau de la sous-région, lorsque nous sommes dans les débats avec d’autres collègues d’autres pays, ils veulent s’inspirer du cas du Burkina à travers le FIE qui est un outil de financement. Nous pensons que l’environnement n’a plus la vision d’antan et que l’environnement peut financer l’environnement. A travers le secteur, nous pouvons mobiliser des ressources pas seulement pour le ministère de l’environnement mais pour tous les ministères qui sont engagés dans le développement durable. Le FIE est une caisse commune pour le Burkina.

VOICI CE QUE LE MINISTRE BATIO BASSIERE A DIT A LISSUE DE SA VISITE AU FIE 3DCRP : Le chemin pour y arriver est peut-être long. Qu’est-ce que le Ministre de l’Environnement attend précisément du FIE ?

MBB : Vous savez que les préoccupations sont nombreuses et l’Etat est limité mais je crois qu’avec le peu dont nous nous disposons, on doit déjà féliciter ceux qui ont la charge de conduire le processus de mise en place du FIE. En tant que premier responsable du département, c’est de lui dire de continuer de persévérer dans ce sens et de porter les difficultés qu’il va rencontrer à la connaissance du ministère pour qu’ensemble, on essaie de trouver des solutions idoines. J’y tiens par ce que je ne souhaite en aucun cas que le Fonds ait des difficultés de fonctionnement ou que pour une raison ou une autre, il arrête de fonctionner. Je me rappelle qu’au départ, la question du FIE n’était pas perçue de la même façon chez l’ensemble des acteurs même au niveau du Gouvernement mais aujourd’hui, nous parlons d’une même voix parce qu’on s’est vraiment rendu compte que c’est un outil de financement des projets de développement durable.

DCRP FIE

 

Pin It